Sommaire du 1er trimestre 2017

Au cours des trois derniers mois, l’équipe du PAen a publié toute une série d’articles autour de la thématique du COUPLE, et plus encore. Si vous avez manqué ça parce que vous étiez enfermés dans la cave de Sej, pas de panique, voici la rétrospective !

Sommaire PAen janvier-février-mars 2017

ÉditorialCOUPLE (Cristal)
Plumes à LireVotez pour votre fiction « couple » favorite
Dessine-moi une plumeDessine-moi… un couple (Léthé)
Livresquement vôtreLes Éveilleurs (Elka)
Nos ImagineursUne interview de Chalice (Slyth)
Perles & CitationsDes couples et des lettres (EryBlack)
PA sage comme une imageTournez PAnège… Illustrations de couples improbables (Léthé)
Plumes à lireRuban bleu – Journal d’un chasseur de monstres
Hors-sérieLes enquêtes de Dédé #1 (Dédé)

 

Continuer la lecture Sommaire du 1er trimestre 2017

Ruban bleu – Journal d’un chasseur de monstres

En janvier, nous avions lancé les votes pour votre fiction COUPLE préférée parmi une sélection de trois titres. Aujourd’hui, l’heure est finalement arrivée de vous annoncer le résultat. Préparez les jets de cœurs et la déferlante de paillettes !

Le ruban bleu revient à la fiction

Journal d’un chasseur de monstres de Rachael

pour le couple passionnant et passionnel formé par Sengo et l’Autre

Toutes nos féloches, Rachael ! Un grand bravo aussi à Dédé et à AliveArsenic dont les histoires ont fait battre les palpitants ♥ Et enfin merci à tous les votants pour votre participation !

Tournez PAnège… Illustrations de couples improbables

/!\ Cet article peut contenir de la panure

Les couples improbables
font les histoires formidables

«Sur PA, on aime la surprise et la variété»

Le speedwriting Tournez PAnège s’est terminé le 19 février, avec six participants qui nous ont fait rire, qui nous ont émus, qui nous ont étonnés et régalés de leurs textes. Le défi à relever pour ce jeu spécial Saint Valentin était de faire se rencontrer un personnage d’une fiction PAenne (parmi la liste donnée) avec un personnage de sa propre histoire. Ça a fait beaucoup d’étincelles (croyez-moi, je les ai toutes lues)(Dédé, cet hommage à Hawk m’émeut encore).

Pour des soucis de réalisation, je n’ai pu dessiner que les personnages de fictions que j’avais déjà lues, je n’ai malheureusement pas pu fournir une illustration pour chaque speedwriting.


Heimdall & Lara

(Crossover l’Université de EryBlack / Meutes de Elka)

Couples_Speed_01

Copyright : © Luposlipaphobya

« Heimdall des Vrak se sait bon à rien. Et de toute façon il n’aime rien, et presque personne. Il n’est pas curieux et il n’a jamais aimé les surprises. Sauf cette surprise-là. » Clans et meutes, EryBlack

Continuer la lecture Tournez PAnège… Illustrations de couples improbables

Des couples et des lettres

Un thème portant sur le couple, c’était une invitation à aller farfouiller dans toutes les littératures de toutes les époques et de tous les mondes, à la recherche de perles ! Nous nous sommes contentées d’un champ de recherches un peu plus modeste, mais il ne tient qu’à vous de partager vos propres perles dans les commentaires ou directement sur le forum.

Amoureux, meilleurs amis, tandems, duos… La liste est infinie, et voici les perles que nous en avons tirées !

Little Miss Sunshine GIF - Find & Share on GIPHY

Muh ♥

 

Beaucoup de grandes Dames se seraient d’ailleurs braquées devant son effronterie, mais Aessa se contenta de plisser les yeux, et Haccan fut tenté de traduire ça en sourire. Elle n’aurait pas toléré cette arrogance de la part d’autres employés et, fort de cette convictance, Haccan n’hésitait jamais à pousser sa chance.

Il avait eu de nombreuses occasions de s’entretenir avec la Ministre depuis qu’elle avait appuyé sa prime d’officier, un an plus tot, et très rapidement, les affrontements verbeux étaient devenus un rituel, presque une parade amoureuse. Il n’était pas sérieusement intéressé, et elle nonplus. Mais c’était divertisseux.

Danah – Moonshine

Continuer la lecture Des couples et des lettres

Une interview de Chalice

Bonjour les Plumes !

En l’an de grâce Panesque 2017, le temps était venu pour une nouvelle formule du Journal de voir le jour. Néanmoins, la rubrique des Imagineurs reste toujours d’actualité. Il faut dire que le site ne manque pas de Plumes à cuisi.. présenter pardon !

Surtout avec la récente vague d’arrivée de nouveaux membres (à croire que l’aura mirifique du PaCNo les attire !)

La Plume qui a accepté mon invitation a d’ailleurs posé ses valises dans nos contrées il y a peu de temps. Mais, avec sa bonne humeur communicative et son, désormais célèbre, fouet à paillettes, elle a très vite su gagner notre affection éternelle. Merci d’accueillir Chalice !

 

1. Comment es-tu tombée dans la marmite pailletée de l’écriture ?

Hey salut Slyth (comment te dire que la marmite et moi on est de grandes copines) ! Alors c’est une bonne question qui remonte à mes années lycée (genre il y a dix ans quoi) pendant lesquelles les heures passaient à une vitesse tellement lente (en cours de français surtout) qu’avec deux de mes amies, nous avons tout bêtement décidé d’écrire une histoire. Alors nous voilà en pleine soirée pyjama avec un vieux cahier tout moche (on n’allait pas en prendre un neuf quand même !) en train de chercher des idées de personnages et de péripéties. Bref, cette histoire est terminée (j’ai même ajouté un épilogue 5 ans après) et c’est vraiment du grand n’importe quoi. Aucune cohérence dans les dialogues, les personnages dormaient dans un appartement pour se réveiller dans un autre alors que …oh ! Mais il fait déjà nuit ?! BREF c’est franchement drôle de la lire. En fait, on se passait le cahier les unes les autres pour que chacune écrive du point de vue de son personnage et, du coup, comme on ne se relisait pas avant, ça donnait un sacré résultat. En tout cas, depuis cette période-là, je scribouille par-ci par-là sans vraiment me pencher sérieusement sur un texte. C’est seulement depuis le mois de juin 2014 (date à laquelle ma boite a coulé) que j’écris vraiment. Pour moi. Pour me détendre. Pour me poser des questions. Et surtout, parce que j’adore ça.

Continuer la lecture Une interview de Chalice

Les Éveilleurs

 

 

  • Qu’est-ce que tu as contre l’amour ?

Claris s’arrêta net, exaspérée.

  • Mais on s’en fout de l’amour ! Le problème, c’est que les choses vraiment intéressantes, comme les dragons, les quêtes, les épées, les batailles, les stratagèmes, tout ça, ce n’est jamais pour les filles.

C’est par le plus pur des hasards que je me suis lancée dans les Éveilleurs. Le résumé parlait de jumeaux aptes à communiquer télépathiquement l’un avec l’autre… Quel meilleur lancement pour parler de couples, de pairs ?

Clairement, oui, l’univers des Éveilleurs repose sur des liens extrêmement forts tissés entre chaque personnages (et il y en a !). Claris et Jad, d’abord, qui lancent l’histoire ; Claris et Jad, les jumeaux complémentaires. Handicapé par sa maladie de cœur, Jad a grandi dans le calme ; expert en méditation, garçon patient et attentif, il aime s’occuper de ses bonsaïs et lutte contre son mal en pratiquant L’Unir, une méthode de relaxation de leur monde. Puisque son frère ne pouvait plus faire de cheval ou pratiquer l’escrime, c’est Claris qui s’y est jetée corps et âme, ne cessant de courir que pour dévorer des romans, perchée sur une petite corniche.

Continuer la lecture Les Éveilleurs

Dessine-moi… un couple

/!\ Cet article peut contenir des images à caractère sensible

Le Bleu est une couleur chaude et Corps Sonoresde Julie Maroh

«Il y a autant de relations amoureuses qu’il y a d’imaginaires.»

Il y avait tellement de choix dans ma bibliothèque… Qu’on se le dise, des romans graphiques qui parlent d’amour et de couple j’en ai à la pelle : des beaux, des tristes, des érotiques, des qui ne se terminent pas comme on le pense. Mais c’est en passant mes doigts sur Le Bleu est une couleur chaude que j’ai su que j’avais trouvé l’auteure parfaite pour débuter cette nouvelle année 2017.

Pour ceux qui ne connaissent ni Julie Maroh ni son œuvre, vous avez sûrement entendu parler du film La Vie d’Adèle (que je n’ai jamais vu, puisqu’on me l’a chaudement déconseillé), qui est une adaptation librement inspirée d’un de ses livres.

Le-bleu-est-une-couleur-chaude-06

Copyright : © Julie Maroh

Dans Le Bleu est une couleur chaude, Julie Maroh illustre l’histoire d’amour de deux jeunes femmes, Clémentine et Emma, de leurs débuts à la toute fin de leur relation (ce n’est pas du spoil, vous en saurez plus en lisant les toutes premières pages de la BD).

J’aime énormément le style de cette illustratrice, je trouve qu’elle se joue souvent de l’anatomie pour complexifier les émotions du visage et des corps. Tout le roman graphique est en niveaux de gris, excepté la couleur bleue qui revient par touches successives et qui, effectivement, dégage une chaleur inattendue. Je vous conseille vraiment cette lecture, qui est très poétique, extrêmement sensuelle, très différente de l’adaptation filmée (donc ne ronchonnez pas si vous n’avez pas aimé La Vie d’Adèle et allez lire ce chef d’œuvre graphique).

Continuer la lecture Dessine-moi… un couple

Votez pour votre fiction « couple » favorite

Quelles sont, pour vous, les Fictions de Plume d’Argent où LE COUPLE occupe une place centrale ?

Vous nous avez fait beaucoup de propositions pleines de pertinence sur la base desquelles notre équipe journalistique a pu établir la sélection !

Notre sélection COUPLE

Parhélie de AliveArsenic

(pour Leo et Cat)

Résumé : La vie de Leonora Solís Sanchez est une vie sans histoires, sans dangers. C’est une fille polie, disent les vieux, bien élevée, douée pour la SATI à ce qu’on dit – Sciences et Arts du Tangible et de l’Intangible -, et elle et sa soeur vivent sous la garde de leur grand-père maternel dans le manoir au bout du village. C’est pour cela que personne n’est étonné de ne plus la croiser dans les rues du village après qu’elle ait vu sa soeur se faire tirer une balle dans la tête. Ce genre d’accidents, ça ruine une vie, disent également les vieux. Ca rend les gens amers, ça leur fait dire des bêtises. Faire des folies. Ce que les vieux ne disent pas – ne savent pas – c’est à quel point ils ont raison.

– Non mais tu t’entends parler ? Tu as quel âge, Leo ?

– Mais –

– Il n’y a pas de mais ! Tu as quatorze ans, tu devrais comprendre ces choses, tu n’es pas – Caterina est morte, bordel !

Alors l’expression de Leonora changea du tout au tout :

– ELLE N’EST PAS MORTE ! hurla-t-elle.

Elle avança vers Teodosio, la joue rougie, et ce fut au tour du jeune homme de reculer. Charlie sentait que la situation empirait et, très lentement, elle mit la main dans sa poche pour saisir son portable.

La fille continuait à brailler :

– ELLE N’EST PAS MORTE ! C’est TOI qui croit qu’elle est morte, mais je l’ai RAMENÉE, et maintenant tu veux qu’elle REPARTE ! Tu veux la TUER !

Continuer la lecture Votez pour votre fiction « couple » favorite

COUPLE

Après avoir cuvé mon nesquik pendant trois jours et trois nuits, me revoilà ! L’équipe journalistique du PAen se joint à bibi pour vous souhaiter à toutes et à tous une BONNE ANNÉE ! Que la plume (d’argent évidemment) vous accompagne tout au long de 2017. Nous comptons sur vous pour pulvériser les records de mots écrits, de mots lus, de mots doux et de mots fous.

Qui dit nouvelle année, dit gueule de bois nouvelles résolutions. Le PAen ne dérogera pas à la tradition. Nous vous proposons une formule plus dynamique où les articles, au lieu de paraître en un seul numéro tous les trois mois, seront désormais publiés au fil des semaines.

Si vous voulez suivre nos articles au fur et à mesure, je vous invite plus que jamais à vous abonner au blog du journal :

Nous garderons le principe d’un thème trimestriel qui servira de fil rouge à nos articles. Le premier thème de 2017 est COUPLE. Les romances, les tandems et les jumelages seront donc à l’honneur au long des trois prochains mois.

ALL YOU NEED IS LOVE.

Vos réactions, vos suggestions, vos questions sont plus que jamais les bienvenues ! Parce que le PAen, c’est avant tout VOTRE journal.

Et encore une fois : bonne année 2017 les plumes !

Cricri