Le statut des auteurs

Aujourd’hui, le PAen prend un instant (et un soupçon de votre propre temps) pour se faire le relai de l’actualité littéraire. En ce moment, et en particulier cette année, beaucoup de questions et de mouvements bouillonnent autour de la question du statut de l’auteur en France.

L’auteure Dorothée de Monfreid (Campagne 2016 « Dans la peau d’un auteur jeunesse » organisée par la Charte)

Si vous voulez explorer la question, voici quelques adresses qui pourraient vous intéresser :

#PayeTonAuteur

Il s’agit d’un mouvement initié par La Charte des auteurs et des illustrateurs pour la jeunesse et le groupement des Auteurs de Bande dessinée (SNAC) et qui a été relayé par les youtubeurs et les lecteurs à l’occasion du Salon du Livre de Paris au mois de mars.

© payetonauteur.com

Continuer la lecture Le statut des auteurs

Le genre en vrac

Bonjour les Plumes ✿

Ça faisait un moment que je n’avais pas rédigé d’article ! La fin de notre thème GENRE approche, il était temps de s’y mettre.

Ce sujet est en plein développement dans la littérature et on est probablement nombreux à penser qu’il est important d’en parler afin de donner plus de visibilité à des « minorités » encore trop peu reconnues, ou plus simplement pour répandre la bonne parole : l’humanité est vaste et diverse, le nier serait faire preuve de mauvaise foi. Toutefois, quand on cherche à aborder la question du genre dans nos histoires, comme certains d’entre nous l’ont fait à l’occasion de l’appel à texte PAen, on peut se trouver confronté à certaines difficultés. Parler de soi, c’est une chose ; mais parler des autres ? Comment, par exemple, présenter un personnage trans si l’on n’est pas trans nous-mêmes sans risquer d’être complètement à côté de la plaque ? Comment viser « juste » alors que la question du genre est si personnelle à chacun ?

Pour ma part, je trouve ça très délicat et j’admire les plumes qui relèvent le défi. Il y a des thèmes que je peux aborder parce que j’ai le sentiment de les avoir rencontrés moi-même, ou du moins approchés de très près, mais il y en a d’autres qui me sont étrangers. Et pourtant, je voudrais que mon panel de personnages et de thèmes soit aussi élargi que possible ; pouvoir parler de tout, sans risquer de blesser les personnes concernées par maladresse ou ignorance. Alors cela fait un petit moment que, plutôt que de parler moi-même de choses que je n’ai pas expérimentées, je préfère écouter parler les concernés – les gens qui ont réfléchi à qui ils sont et qui pensent avoir trouvé une réponse. Et par bonheur, j’ai l’impression que la parole sur ce sujet s’est libérée ces dernières années – ou alors l’était-elle depuis longtemps et je n’en avais tout simplement pas conscience ? J’ai l’impression qu’aujourd’hui, si on s’interroge sur le genre – le nôtre ou les genres en général – on a accès à beaucoup de contenus différents.

Je ne me sens pas toujours légitime pour parler de genre(s) ; en revanche, quand j’explore le sujet, je suis légitimement émerveillée par la diversité des témoignages, des ressentis et des conceptions qui, souvent bien loin de s’opposer, se complètement, se rassemblent, s’enrichissent mutuellement.

Voici donc un échantillon de ce que j’ai découvert lors de mes déambulations sur internet. Autant le dire tout de suite, c’est à mille lieues de représenter l’étendue de ce qu’il y a à découvrir sur le sujet ! Mais disons que c’est une bonne façon de commencer à aborder la thématique – du moins, je l’espère. Il ne tient qu’à vous d’aller farfouiller dans d’autres recoins par la suite !

Continuer la lecture Le genre en vrac

lab-elle

Bonjour les Plumettes et les Plumeaux ! 😉

Pour rester dans le thème de ce trimestre, le GENRE, j’avais à cœur de vous présenter une association suisse-romande du nom de lab-elle.

Mais qu’est-ce donc ?

Cette association, créée en 2006, poursuit divers objectifs (que je me permets de reprendre sur leur site officiel) :

Mise en évi­dence, grâce à un label, des al­bums illus­trés pour en­fants qui présentent le fémi­nin de ma­nière va­lo­ri­sée, ouvrent les ho­ri­zons aussi bien des filles que des gar­çons, offrent une part belle à la di­ver­si­té et per­mettent ainsi aux en­fants de déve­lop­per leur per­son­na­li­té et leurs po­ten­tiels, li­bre­ment, sans être res­treints par des stéréo­types de genre.

Prise de conscience par un large pu­blic que les livres pour en­fants pu­bliés ac­tuel­le­ment pro­posent des his­toires beau­coup plus stéréo­ty­pées que la réa­li­té elle-​même ; ce déca­lage porte à conséquence pour le déve­lop­pe­ment des en­fants et les choix qu’ils ef­fec­tuent pour leur ave­nir.

– Sen­si­bi­li­sa­tion au fait qu’il est im­por­tant de pro­mou­voir l’éga­li­té entre les sexes dès l’en­fance plu­tôt que consa­crer toute l’éner­gie à répa­rer des in­éga­li­tés entre hommes et femmes – pla­fond de verre, lutte contre la vio­lence, in­éga­li­té sa­la­riale, orien­ta­tion pro­fes­sion­nelle, etc.

Pro­mo­tion de la lec­ture: à l’école, l’ap­pren­tis­sage de la lec­ture se fait très ma­jo­ri­tai­re­ment à l’aide de livres pour en­fants.

 

L’égalité entre les sexes, les stéréotypes de genre et les modèles masculins/féminins dans la littérature (mais également dans d’autres domaines) sont des éléments auxquels je pense que nous sommes tous et toutes confrontés, de manière plus ou moins évidente et à plus ou moins grande échelle.

Pour ma part, j’y ai été plus particulièrement sensibilisée durant mes études pour devenir éducatrice de l’enfance. Nous avions brièvement évoqué l’exemple de lab-elle lors d’un cours et je m’en suis souvenue lors de la mise en place du calendrier des publications du Journal PAen et de ses thématiques. Cela m’a donc permis d’approfondir un peu le sujet et je suis ravie d’avoir pu découvrir cette association plus en détails !

Il y a quelque temps, je suis également tombée sur un petit reportage qui m’a confortée dans l’idée de rédiger cet article !

Vous pouvez le visionner ici !  (en espérant que cela fonctionne ! ><)

J’imagine que tout cela peut donner une impression un peu idéaliste, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » mais, personnellement, je pense que c’est un travail important, voire même essentiel. Je suis très sensible aux divers stéréotypes de genre auxquels les enfants sont confrontés dans la vie de tous les jours à travers les livres, la TV, les jouets, la publicité… des stéréotypes qui sont même parfois renforcés dans l’environnement familial. Nous avons tendance à reproduire les gestes, les habitudes et les paroles que nous avons appris et, ce faisant, nous pouvons inconsciemment transmettre des clichés. Je me souviens qu’en cours nous avions discuté du fait que les gens ont plus facilement tendance à encourager les petites filles à exprimer leurs émotions (en les laissant pleurer) tandis qu’ils vont essayer plus rapidement de sécher les larmes d’un garçon en lui disant qu’il est courageux, par exemple.

Quoi qu’il en soit, c’est un sujet très vaste et qui peut également rapidement partir en débats. C’est d’ailleurs ce que je vous invite à faire en partageant votre avis sur cet article et plus particulièrement le sujet dont il est question sur le topic dédié du forum !  =)

Finalement, je souhaitais encore partager avec vous ce document PDF, qui présente les albums labellisés par l’association et qui explique plus en détails son fonctionnement et les thèmes qui lui sont chers.

En espérant que cet article vous aura plu (ou, tout du moins, intéressé), je vous salue bien bas !

NaNoWriMo, 3pages et Fabrique à texte

Coucou les Plumes, comme vous l’aurez sans doute remarqué ce numéro fait souffler un vent de changement. Le changement ce n’est pas qu’une transformation physique ou morale, il peut également s’agir d’une modification de ses habitudes, et notamment l’une d’elle que craignent particulièrement les Plumes, la procrastination scripturale.

Vaincre les blocages, libérer sa créativité, dérouiller sa plume, les expressions sont nombreuses pour décrire un phénomène que nous connaissons tous un jour où l’autre : la perte de motivation. Quelle plume ne s’est pas levé un matin en se disant « Fichtre je n’écris pas, j’aligne des phrases sans queue ni tête dans une intrigue aussi vide qu’un magasin de jouets la veille de Noël », s’en suit LA question qui tue « Pourquoi continuer ? ». En général à ce stade, la procrastination scripturale pointe son nez. Dans les formes les plus sévères de la maladie, elle s’accompagne d’un symptôme somme toute assez frustrant qu’est le blocage.

Rassurez-vous, plumes de toutes contrées, nous avons la solution. Voici le secret des maitres Plumes pour vaincre la page blanche et assurer leur productivité. Il est simple, rapide, efficace. Il se résume en un mot : constance, et tient en trois bonnes adresses à noter impérativement dans vos favoris.

NaNoWrimo
Lien : http://nanowrimo.org/
Le principe : écrire 50 000 mots en 30 jours.
Il n’est plus nécessaire de le présenter, le NaNo consiste à écrire l’équivalent d’un petit roman durant la période du mois de Novembre de chaque année. Le principe est simple, il vise à prouver à tout un chacun qu’il est tout à fait possible d’écrire un roman. Ici la quantité prime sur la qualité. Mais comme PA est une magnifique communauté qui ne se satisferait pas de la formule destinée au commun des mortels, nous avons notre propre version du NaNo, rebaptisé pour l’occasion PaCNo dont le principe est le même que le NaNo mais sur nos propres projets. Le but ici est clairement de se motiver pour avancer un maximum en profitant de l’émulation du groupe. Cela implique donc une certaine constance que l’on situera aux alentours des 1800 mots journaliers. Un rythme effréné qui représente un vrai défi pour nos plumes.

3Pages par jour
Lien : https://www.3pages.fr/
Le principe : écrire 3 pages chaque jour soit environ 750 mots par jour.
Tout est dans le titre. Le but de ce site est d’écrire 750 mots par jour, un compteur de mots vous accompagne au fur et à mesure de la progression journalière pour vous encourager à atteindre votre objectif. Il se base sur le principe même de la constance en visant à vous faire acquérir des automatismes d’écriture, en se dégageant un peu de temps chaque jour.

La fabrique à textes
Lien : http://champidents.fr/fabrique-textes/
Le principe : écrire 500 mots par jour
Là encore pas de mystère sur le principe, il s’agit d’écrire un peu tous les jours et tenir un journal de ses avancées pour mieux visualiser la progression de son histoire. Parce qu’il est souvent démoralisant de voir qu’au bout d’un an de réécriture on a toujours pas fini, mais voir que malgré tout on a écrit la bagatelle de 200 000 mots, au final ça fait toute la différence. Le gros avantage de ce site, c’est qu’il a été mis au point par notre très chère grenouille. Vous y trouverez non seulement un design sobre et épuré mais aussi une émulation d’un groupe de plumes survoltées, à la créativité débridée et à la langue bien pendue. Un historique de vos scores journaliers vous permettra une visualisation de vos progrès ainsi que ceux de vos auteurs favoris. Avec un super site comme ça, vous n’aurez plus la moindre excuse pour ne pas écrire.

En résumé, la constance est un principe simple. Pour écrire bien, il faut écrire chaque jour. Le but est d’avancer tous les jours un peu, selon les objectifs que l’on s’est fixé. Non seulement cela procure une sensation de satisfaction, puisque votre histoire avance finalement tous les jours, mais cela vous permet également de conserver le fil de votre roman bien en tête. Exit les grandes avancées spectaculaires par palier et les vides scripturaux entrecoupés de relecture pour se rappeler dans quelle sorte de galère nos personnages sont restés, et bonjour à une écriture fluide et quotidienne. Un petit moment de détente pour chaque auteur durant lequel il peut libérer sa créativité. Le muscle de l’écriture n’est pas différent des autres pour qu’il se développe, il faut l’entrainer. Et pour cela quoi de mieux qu’un peu de Constance.

Voilà les Plumes, vous avez tous les outils en main pour réussir, le reste ne dépend que de vous.

Shaoran

Polices, Banques d’Images et Prêt à porter

Plume d’Argent n’est pas la seule ressource en matière de littérature et d’écriture. Le PAen sélectionne désormais les articles qui pourraient, vous, plumes argentées en quête de perfection, vous faire battre le cœur. Vous trouverez ici des conseils, des chroniques, des astuces et des témoignages (certains noms ne vous seront peut-être pas inconnus) qui nous feront nous coucher un peu moins bêtes ce soir !

 Les adresses ci-dessous ont été sélectionnés par Shaoran et Cristal dans le cadre du thème ART, en complément de l’article De l’art de concevoir sa couverture.

 

Sujet : trouver SA police typographique

Description : Dafont est une formidable bases de données qui propose une quantité astronomique de polices classées en fonction de critères et de thèmes donnés : Rétro, Futuriste, Médiéval, Calligraphie, Lettrines, etc. Il est humainement impossible que vous ne trouviez pas LA police que vous imaginiez pour votre titre de roman. Pour installer et utiliser les polices du site, une FAQ en français est là pour vous guider !

Extrait : « Les polices présentes sur ce site sont les propriétés de leurs auteurs, et sont des versions freeware, shareware, de démo ou du domaine public. La licence mentionnée au dessus du bouton Télécharger est juste une indication. Merci de lire les fichiers texte des archives ou rendez-vous sur le site de l’auteur indiqué pour les détails, et contactez-le en cas de doute. »

Site : http://www.dafont.com/fr/

 

*

*        *

 

Sujet : Où trouver des images libres de droit pour réaliser sa couverture ?

Description : Le Blog du Modérateur est à l’origine dédié à la recherche d’emploi et s’est spécialisé dans les sujets en rapport avec l’actualité du web. Dans son article Photos libres de droits et droit d’auteur : comment ça marche ?, le rédacteur Thomas Coëffé passe en revue les possibilités existantes sur le web pour trouver et exploiter des images tout en respectant les droits de propriété intellectuelle. Des bases de données payantes comme Shutterstock aux Les licences Creative Commons, vous saurez tout ce que vous avez besoin de savoir.

Extrait : « De nombreuses banques d’images permettent également de trouver la photo idéale sur Internet. Ces sites contiennent de très nombreuses images que vous pouvez acheter librement (à l’unité ou en abonnement suivant vos besoins). Il suffit de parcourir les catégories ou indiquer un mot-clef. De manière générale, vous pouvez filtrer vos résultats selon vos envies : photos qui contiennent ou non des personnes, concepts imagés etc. Les banques d’images rémunèrent ensuite les auteurs des photographies achetées via ce système. »

Article intégral : http://www.blogdumoderateur.com/photos-libres-de-droits-et-droit-auteur/

 

*

*        *

 

Sujet : Couvertures prêtes à porter

Description : Sophie Renaudin (alias Dragonwing, l’auteure du Dragon Blanc) s’est lancée dans la grande aventure de l’auto-publication. Elle tient un blog où elle témoigne non seulement de son expérience, mais partage aussi ses astuces et ses trouvailles. Parmi ces dernières, en voici une particulièrement singulière : des couvertures prêtes à porter !

Extrait : « je suis tombée il y a peu sur Go On Write, un site au concept très intéressant. Le responsable crée et vend des couvertures pour ebooks… mais des couvertures prêtes à porter ! Le visiteur a accès à tout son catalogue de designs terminés. S’il choisit d’en acheter un, le marchand remplace les textes d’exemples par le titre, le nom d’auteur et autres détails qu’on lui communique, puis fournit le fichier numérique de la couverture ainsi attribuée. Il retire ensuite le design de son site, de sorte que chaque jaquette demeure unique. »

Article intégral : http://dragonaplumes.fr/2014/01/17/des-couvertures-de-livre-pretes-a-porter/

 

Ecrire un roman à 4 mains – avantages et inconvénients

Plume d’Argent n’est pas la seule ressource en matière de littérature et d’écriture. Le PAen sélectionne désormais les articles qui pourraient, vous, plumes argentées en quête de perfection, vous faire battre le cœur. Vous trouverez ici des conseils, des chroniques, des astuces et des témoignages (certains noms ne vous seront peut-être pas inconnus) qui nous feront nous coucher un peu moins bêtes ce soir !

Les articles ci-dessous ont été sélectionnés par Slyth et Elka dans le cadre du thème esprit d’équipe.

Sujet : comment écrire un roman à 4 mains ?

Description : A propos d’écriture est un blog tenu par une passionnée d’écriture qui exerce le métier d’écrivain biographe. On y trouve aussi bien des conseils d’écriture et de lecture que des astuces pour apprendre et progresser sur des sujets aussi riches que variés.

L’article choisi se penche sur les précautions à prendre avant de se lancer dans l’écriture d’un roman à 4 mains.

Extrait : « Il y a quelques semaines, un lecteur du blog m’a posé une question concernant l’écriture à quatre mains. Il souhaitait en savoir un peu plus sur cette expérience et les précautions à prendre avant de se lancer dans l’aventure.
J’ai eu la chance de pouvoir vivre ce genre d’expérience dans le cadre de mon activité d’écrivain biographe. En fin d’année 2012, une jeune femme m’a contactée pour écrire une autofiction à quatre mains. »

Article intégral : http://www.aproposdecriture.com/comment-ecrire-un-roman-a-4-mains

*

*        *

Sujet : Les avantages et inconvénients d’écrire à quatre mains

Description : Ecrire un roman est un site regroupant différentes passions autour du livre : astuce pour l’écriture, chroniques de lectures, informations sur les maisons d’éditions, jeux d’écriture… L’article choisit s’intéresse à l’écriture à quatre mains, donne une liste de pour et de contre sur le sujet.

Extrait : « Un soir où l’on a longuement discuté entre amis qui s’intéressent à l’écriture – et après peut-être quelques bières de trop… – quelqu’un lance :

« Eh, les gars ! Et si on écrivait un livre tous ensemble ? Un livre pour nous tous ? Joe s’occuperait de la psychologie des personnages, Jack des descriptions, moi je traquerais les lourdeurs de style, et on pourrait demander à William d’écrire les dialogues ! Tu me ressers un verre, Joe ? » »

Article intégral : http://www.ecrire-un-roman.com/articles/rubriques/boite-a-outils/ecrire-un-livre-a-plusieurs-avantages-et-inconvenients

Méthode, générateur et autopublication

Plume d’Argent n’est pas la seule ressource en matière de littérature et d’écriture. Pour la première fois, le PAen sélectionne les articles qui pourraient, vous, plumes argentées en quête de perfection, vous faire battre le cœur. Vous trouverez ici des conseils, des chroniques, des astuces et des témoignages (certains noms ne vous seront peut-être pas inconnus) qui nous feront nous coucher un peu moins bêtes ce soir !

Sujet : Les quatre grands types d’histoire

Description : Écrire un roman est un collectif d’auteurs qui regorge d’astuces et de chroniques. L’article que nous vous recommandons aujourd’hui a été écrit par l’un de ses membres, Jérémie. Il revient sur un point abordé par l’écrivain Orson Scott Card dans son livre Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction : identifier le type d’histoire dans laquelle on se lance (Milieu, Idée, Personnage et Évènement) et… s’y tenir jusqu’au bout !

Extrait : « « Si l’on commence un type d’histoire, il ne faut pas en finir un autre… » Dans son livre Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction, Orson Scott Card met en garde contre cette erreur à éviter quand on écrit un roman, sous peine de décevoir son lecteur. Pour aider à délimiter correctement le début et la fin d’un récit, il a identifié 4 types d’histoire : Milieu, Idée, Personnage et Évènement. La méthode d’écriture de Mr Card m’a amené à réfléchir et à me repositionner sur les 2 romans que je travaille en ce moment. Je vais partager avec vous ma compréhension des types d’histoire, car c’est applicable à tout roman même s’il n’appartient pas aux genres cités dans le titre de la méthode. »

Article intégral : http://www.ecrire-un-roman.com/articles/4-types-histoire-ecriture-roman

Sujet : Et l’histoire fut…

Description : Il n’est plus besoin de présenter Sej, notre grenouille PAtionale. Non contente d’être une auteure hypercréative, c’est aussi une programmatrice hyperactive. Elle a ainsi conçu un générateur d’histoires pour tous ceux qui souffrent du syndrome de la page blanche ! Les résultats sont proprement… étonnants.

Extrait : « Comme toute bonne histoire, celle-ci commence sur Gadouboo III, la planète marécageuse un soir d’été. On dit qu’une mamie à vélo attend souvent au tournant et c’est exactement cette théorie que va devoir tester Paupiette La Cornue. Il faut dire que ses centres d’intérêt ne sont pas bien vastes, elle aime chanter faux pour le plaisir et les trous de fenêtre. Mais comme la vie est mal faite, elle va surtout devoir trouver l’artefact de chance du peuple des ohlala, soutenue dans cette lourde tâche par Judith Kalamine, un gros bourdon. Courage, Paupiette La Cornue ! » (Exemple d’histoire générée aléatoirement)

En savoir plus : http://champidents.fr/histoire-etc

Sujet : L’auto-publication

Description : Sophie Renaudin (alias Dragonwing, l’auteure du Dragon Blanc) s’est lancée dans la grande aventure de l’auto-publication il y a de cela un peu plus d’un an. Elle tient un blog où elle témoigne non seulement de son expérience, mais s’interroge aussi sur les différentes facettes de l’écriture. L’auto-publication vous tente ? Bénéficiez de ses conseils !

Extrait : « Ces derniers temps, j’ai reçu beaucoup d’encouragements et de conseils sur ma démarche d’édition : privilégier les petites maisons, cibler celles dont les lignes éditoriales correspondent à mes romans, passer par des systèmes comme Cocyclics pour polir le texte au maximum, ne surtout, surtout pas se laisser décourager par les refus… Ce sont tous des avis très pertinents. Mais comme, en règle générale, je ne fais jamais rien comme tout le monde, j’ai décidé de ne pas les suivre. Enfin, je ne peux pas être la seule personne à me demander pourquoi publier ses livres devrait être aussi compliqué? »

Article intégral : http://dragonaplumes.fr/2013/12/15/pourquoi-je-veux-m-auto-publier

Blue painter et Bing

Blue Painter

http://www.blue.fr

(voir en bas de page pour les « liens utiles »)

Description : Vous êtes à court de mots ? Vous avez trop tendance à vous répéter et vous recherchez maintenant un synonyme ? Vous avez besoin de sa définition ? Vous auriez besoin de la conjugaison complète d’un verbe ? Pas de problème ! La société Blue Painter vous offre tous ces services de façon rapide et efficace. Cela fait maintenant une quinzaine d’années que la société a créé un réseau de sites qui enregistre chaque jour plus de deux-cent cinquante mille visiteurs. Toutes leurs adresses sont utiles, et la plupart sauront vous aider dans l’écriture de vos textes et très souvent vous satisfaire.

Avantages : Simplicité et efficacité : voilà en quoi se résument tous les sites de cette société ! Alors que chez d’autres, il faudrait s’inscrire, remplir des formulaires et répondre à une multitude de questions avant d’avoir accès à leur contenu et leur utilisation, la société Blue Painter, quant à elle, nous offre un libre-service, rapide et pertinent. Pas besoin d’être membre, pas besoin de payer ; la consultation est aussi gratuite qu’efficace ! En un clic, accédez à une tonne de ressources utiles à tous vos écrits. Synonymes, dictionnaire et conjugaison ; vous y trouverez de tout, du moins tout ce qui saura satisfaire votre curiosité d’écrivain !

Les graphismes sont sympathiques et les publicités discrètes. Le système de classement des « mots les plus recherchés » est également intéressant. Il se retrouve dans la plupart de leurs adresses et nous permet d’avoir accès rapidement aux verbes, définitions, etc. les plus recherchés et donc souvent les plus utiles.

Inconvénients : Le réseau de sites de la société Blue Painter ne possède que peu d’inconvénients et ceux-ci sont souvent minimes. Une meilleure navigation, pour accéder facilement d’un site à l’autre sans repasser par la page d’accueil, serait appréciable. De plus, certains services ont peu de visibilité : un plan regroupant l’ensemble des sites web de la société serait intéressant.

Nombre d’étoiles : 5/5.

Bing

http://www.bing.com

Description : « Microsoft lance un tout nouveau moteur de recherche. Un changement de stratégie pour Microsoft qui se démarque de ses concurrents par la création d’un véritable service d’aide à la décision pour ses utilisateurs lorsqu’ils mènent une recherche en ligne. » — Bing. Bing est un moteur de recherche qui est accessible à tous depuis le 29 mai 2009 sous la forme d’une « bêta » (sauf aux États-Unis).

Commentaire : « Tout le monde est convaincu que la recherche en ligne est un outil indispensable. Cependant, nous croyons que la recherche n’en est qu’à ses premiers pas, et que nous pouvons apporter aux utilisateurs bien plus que ce qu’ils reçoivent aujourd’hui. Bing a été créé pour le consommateur et a été conçu de manière à aider les gens pour qu’ils parcourent la distance la plus petite possible entre leur première recherche et leur point final de décision. Nous sommes très heureux de démarrer avec la version Bêta de Bing en Europe [en ce 29 mars 2009]. » — Michael Kogëler, Consommateur et en ligne, Microsoft Belux.

Avantages : Les graphismes du site sont plus amusants et attrayants si on les compare à des moteurs de recherche classiques dans lesquels les images sont peu nombreuses et si c’est le cas, neutres. Il est possible de modifier l’image de fond grâce à une simple petite flèche et découvrir plusieurs beautés du monde (des informations sont même offertes pour chacune d’elles).

Vous avez un compte Hotmail, Live ou MSN ? Parfait ! De cette façon, vous ne serez pas dans l’obligation de vous inscrire pour profiter des « Préférences » et autres options, celles-ci n’étant disponibles qu’aux membres. Il vous suffit de vous connecter en quelques clics, et hop ! le tour est joué. Vous pourrez profiter des profondeurs mystérieuses du monde de Bing !

Il y a de nombreuses options pratiques déjà disponibles aux non-inscrits. Par exemple, dans la recherche d’images. Effectuez-la à l’aide de critères précis : la taille (petite, moyenne, grande), la couleur (noir et blanc, polychrome), le style (photo, illustration), et bien d’autres encore.

Inconvénients : D’un point de vue global, Bing est un moteur de recherche comme un autre. Il regroupe les différentes options qu’il nous est possible de retrouver chez ses concurrents, notamment Google, et n’offre rien donc de très original. Traduction, recherches d’images, cartes, actualités ; c’est un éventail d’outils déjà disponibles ailleurs.

On retrouve une gamme étonnante de réponses parmi les sites web et les images générés lors d’une recherche, mais à la suite de quelques essais, il est facile de constater que la qualité et le nombre de résultats ne sont pas aussi satisfaisants que dans la plupart d’autres moteurs de recherche (l’évaluation de la qualité, par contre, est à la discrétion de l’utilisateur).

Le système d’images nous propose un si grand nombre de résultats sur une même page que votre ordinateur risque de ne pas pouvoir le supporter ! Toutes ces images risquent d’avoir un effet monstre sur votre petite machine et il est possible qu’elle n’arrive pas à porter ce poids sur ses épaules.

Nombre d’étoiles : 3,5/5.

Xay

Radio-Canada, Meish et CuisineAZ

Radio-Canada : la Saint-Valentin

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/st-valentin

Description : Radio-Canada est à la base une station radio canadienne très connue, mais son adresse web nous offre une tonne d’informations riches et pertinentes concernant l’actualité mondiale (et canadienne), les sports, la musique, et autres. La présente rubrique vous amènera dans le monde merveilleux de la Saint-Valentin : son histoire, quelques précisions concernant ses traditions, et aussi des réponses aux quelques questions qui demeurent toujours pour certains un mystère. Pourquoi le 14 février ? Qui est Valentin ? D’où provient l’expression « mon valentin » ?

Avantages : Les graphismes se prêtent bien à l’ambiance de la Saint-Valentin avec un arrière-plan aux motifs roses-rouges, ainsi que plusieurs photographies et tableaux représentatifs. A l’instar du dossier spécial Saint-Valentin, le site est dans son ensemble très détaillé et très intéressant. Il y a de tout – actualités, musique, arts – et il est toujours très facile de s’y retrouver grâce à sa bonne organisation. Il dispose aussi d’un moteur de recherche interne : tapez les mots-clés d’une actualité qui vous touche ou d’un pays dont vous voulez connaître les nouvelles. Le contenu est continuellement renouvelé, au fil des actualités !

Inconvénients : Les vidéos et les actualités sont tellement nombreuses sur le site qu’il est parfois difficile de savoir par où commencer. Pensez à vous servir des facilités de recherche et de classement.

Nombre d’étoiles : 5/5.

Meish

http://www.meish.org/vd/

Description : Qui a dit qu’il n’existait aucun site pour les célibataires qui n’appréciaient pas la Saint-Valentin et tous ses mots d’amour ? Meish est une adresse qui vous offre des cartes de vœu, et pas celles auxquelles nous sommes habitués : des cartes de vœu « anti-valentin ! » Vous y trouverez plusieurs cartes dont le thème est toujours le même : une ridiculisation systématique de la fête des amoureux !

Avantages : Le site est très humoristique, même les fanatiques de cette fête auront du mal à contenir un fou rire en lisant ses cartes. Pas une qui ne soit hilarante ! Il vous est évidemment possible d’en envoyer via MySpace, Facebook ou par courriel. Vous êtes perdus ? Il y a pour vous une FAQ (Foire aux Questions) qui répondra probablement à vos différentes interrogations concernant l’administration, le fonctionnement, etc.

Inconvénients : Les graphismes du site, bien que le contenu soit excellent, sont peu attirants. De plus, malheureusement, le site est anglophone : il vous faut avoir quelques notions bases pour apprécier pleinement son sens de l’humour un peu spécial.

Nombre d’étoiles : 3,5/5.

CuisineAZ

http://www.cuisineaz.com/menu-de-fete/saint-valentin-34.aspx

Description : Encore de la cuisine, me direz-vous ? En effet ! Mais cette cuisine-là se prête parfaitement à la Saint-Valentin et aux têtes-à-têtes, même si CuisineAz compte bien d’autres thématiques culinaires intéressantes à tester (viandes, desserts, plats, etc.).

Avantages : Vous avez une recette à partager avec toute la communauté du web ? C’est possible ! À l’accueil, cliquez sur « Je dépose une recette » ; il vous suffit ensuite de la poster sur CuisineAz ! Vous pouvez également vous constituer votre propre « carnet de recettes » à partir de vos menus préférés. CuisineAz est organisé en différentes catégories : non seulement en viandes, poissons, etc. (comme le font la plupart des sites de cuisine), mais également en fonction des circonstances (« Pour les fêtes », « Grignoter sur le pouce », « Recettes minceur »,…) Vous trouverez même un forum pour partager vos impressions de table avec les autres membres ! Idéal pour glaner des recettes de régimes spéciaux qui se prêtent à vos allergies ou habitudes alimentaires…

Inconvénients : Tout comme Radio-Canada, l’adresse est riche en recettes et on peut parfois s’y perdre. Heureusement, plusieurs outils de recherche sont mis à votre disposition afin de vous permettre de trouver la recette de vos rêves.

Nombre d’étoiles : 5/5.

Xay

Contes de Noël, Dromadaire et Recettes

Contes de Noël

http://www.contesdenoel.com/

Description : Noël… une fête à signification religieuse pour certains, une réunion familiale pour d’autres, mais surtout un vieil évènement qui, au fil du temps, a été l’objet de légendes et de récits variés. « Contes de Noël » est un site web offrant à la fois historiettes, traditions et recettes qui sauront toutes vous charmer à leur façon. En ces temps des fêtes, on ne peut pas passer à côté de cette adresse !

Avantages : La page d’accueil présente toutes les nouveautés en matière de contes et glisse un mot sur des idées de recette et de décoration qui se prêtent à l’ambiance des fêtes. Les différentes rubriques vous aideront à identifier ce qui vous inspire le plus. Les graphismes conviennent parfaitement à l’ambiance de Noël, ce qui rend le site séduisant. Le tout est assez fourni pour une adresse qui se concentre exclusivement sur Noël, d’autant qu’elle s’enrichit continuellement avec de nombreuses recettes et une belle variété de contes.

Inconvénients : Contes de Noël s’enrichit régulièrement, nous l’avons vu, mais la consultation des contes est payante. Si l’on compare prix et contenu, il n’est pas très rentable de débourser, même pour une lecture agréable, bien que ce ne soit que quelques euros. Par contre, si le site web est amené à prendre de l’expansion et devenir plus complet, une inscription « à vie » peut devenir un investissement raisonnable.

Nombre d’étoiles : 4/5.

Dromadaire

http://www.dromadaire.com/noel/

Description : Noël est une fête importante qui vous donne l’occasion de montrer aux membres de votre famille à quel point vous les appréciez. Cela se fait naturellement à travers les cadeaux, les mots mais également… les cartes de vœu ! Le site « Dromadaire » vous offre un éventail de cartes virtuelles pour fêter les grands évènements de l’année.

Avantages : Les cartes sont très variées, tantôt rigolotes, tantôt sentimentales. En plus d’offrir des tonnes d’e-cards, cette adresse possède une rubrique intéressante : le Magazine, Mag’Dromadaire, qui regroupe chaque jour les différentes nouveautés ou les fêtes à travers le monde. Il vous est même possible d’y laisser des commentaires. Mais ce qui rend le site particulièrement frais et intéressant, c’est qu’il est quotidiennement actualisé. Toujours plus de cartes, toujours plus de nouveautés !

Inconvénients : Lorsqu’on arrive sur la page d’accueil, on peut être quelque peu déboussolé. Devant nos yeux s’étale une surabondance d’activités et de cartes. Heureusement, le site est très amusant à découvrir et un plan reste disponible.

Nombre d’étoiles : 4,5/5.

Les Recettes du Jour

http://recettes.morenciel.com/item/noel.htm

Description : « Le temps vous presse et vous êtes en panne d’inspiration pour l’élaboration de vos repas quotidiens ? Trouver la bonne recette est maintenant possible grâce à ce site qui regorge d’idées originales. Fini l’angoisse du « qu’est-ce qu’on mangerait bien ce soir ? » Voici la solution. » Dinde, farce, tourtière, les « Recettes du Jour » vous offre une grande gamme d’idées gastronomiques, de l’entrée au dessert, en passant par les boissons, qui pourront autant se prêter à la réunion familiale qu’au dîner en amoureux…

Avantages : Il y en a pour tous les goûts avec une variété étonnante de recettes ! Les catégories sont bien précises, vous pourrez en un seul coup d’œil définir vos préférences. Il suffit d’un clic sur celle qui vous semble la plus appétissante : vous seront présentés tous les ingrédients nécessaires et les étapes de préparation.

Inconvénients : Les nombreuses bannières publicitaires peuvent être gênantes, d’autant qu’elles ne sont pas toujours en lien avec l’objectif du site. De plus, les graphismes gagneraient à être retravaillés.

Nombre d’étoiles : 4/5.

Xay